Cold War Jets Open Day
Ambiance guerre froide pour un spectacle unique au monde à Bruntingthorpe.
   C’est bien connu, nos voisins d’outre-Manche ont à cœur de préserver leur patrimoine. Que ce soit dans l’automobile, le ferroviaire, les engins blindés ou dans bien d’autres domaines, de nombreux passionnés à travers toute la Grande-Bretagne n’hésitent pas à donner de leur temps pour maintenir en état de vieilles machines ayant marqué l’histoire du pays. Ce besoin de préservation est, chez eux, beaucoup plus développé que chez nous et dans le domaine de l’aéronautique, c’est la même chose.À Bruntingthorpe, dans le Leicestershire, au Nord-Ouest de Londres, plusieurs groupes de passionnés ont décidé de maintenir en condition de fonctionnement un certain nombre de machines ayant fait les grandes heures de la Royal Air Force du temps de la guerre froide. Grâce à eux, Bruntingthorpe est aujourd’hui le seul endroit au monde où il est possible de voir des Buccaneer, Victor, Canberra et Lightning reprendre vie, de les observer en mouvement et, en quelque sorte, de revivre cette époque aux côtés de ces appareils depuis longtemps rayés des registres de la Royal Air Force.
 
RAF Bruntingthorpe:
RAF Bruntingthorpe sortit de terre en 1942. D’abord utilisé comme base aérienne pour les bombardiers lourds Vickers Wellington du 29th Operational Training Unit de la RAF lors de la Seconde Guerre Mondiale, l’aérodrome fut utilisé par la suite comme terrain d’essais par la compagnie Powerjets Ltd spécialisé dans la conception et la production de turboréacteurs, et ce, jusqu’à la fin des années 40’. En 1953, le MOD britannique transféra le contrôle de la base vers l’USAF. Après de gros travaux de réaménagement entre 1955 et 1957, la base fut placée le 1er mars 1957 sous le commandement du 3912th Air Base Squadron de la 7th Air Division du SAC (Strategic Air Command) pour y accueillir des détachements de Boeing B-47 Stratojet. Le 1er septembre 1959, le commandement est transféré à l’USAFE (United States Air Forces in Europe) et plus précisément au 10th Tactical Reconnaissance Wing. Dès lors, les B-47 cédèrent leur place aux Douglas RB-66B Destroyer du 19th Tactical Reconnaissance Squadron. À l’été 1962, le 19th TRS fut redéployé en France, à Toul-Rosière, et le 28 septembre 1962 la base fut rendu au MOD britannique qui décida peu de temps après de la vendre, mettant ainsi fin à la présence militaire à Bruntingthorpe. Aujourd’hui, le site abrite l’exceptionnelle Cold War Jet Collection.

Cold War Jet Open Day :
Cette collection rassemble essentiellement des jets qui ont fait l’histoire de l’industrie aéronautique britannique. On y retrouve donc un Jaguar, un Tornado, des Lightning, des Buccaneer, des Hunter, un Canberra, mais également un Comet, un Nimrod, un Chakelton, des Jet Provost, un Sea Vixen ou encore un Victor. Un F-104, un L-29 et un TS-11 sont également présents. Grâce à une petite armée de volontaire, bon nombre de ces appareils sont maintenus en condition de fonctionnement. Afin de recueillir les fonds nécessaires à la restauration et au maintien en condition de ces avions, la Cold War Jets Collection organise chaque année deux journées portes ouvertes au tarif de 20£ par personne. Appelé Cold War Jets Open Day, cet évènement a lieu chaque dernier dimanche de mai et dernier dimanche d’août et permet d’admirer les appareils au roulage et lors de ‘fast taxi runs’ ou ‘high speed taxi run’, simulant un décollage.
Le premier Open Day de 2018 était donc organisé le dimanche 27 mai depuis l’extrémité sud de la piste, contrairement aux éditions précédentes qui avaient lieu au nord de celle-ci. Les roulages débutèrent dès 11h pour s’enchaîner les uns derrière les autres, à un rythme assez lent, jusqu’aux environs de 17h. Il faut du temps pour mettre en place ces vieilles machines, les vérifier et lancer les procédures de démarrages ! Les premiers à s’élancer furent le Vickers VC10 K4 ZD241 (produit en 1968 et retiré du service en 2013) du 101 Sqn, l’Aero L-29 Delfin de la force aérienne roumaine et le PZL-Mielec TS-11 Iskra de la force aérienne polonaise, tous deux récemment repeints dans des camouflages trois tons.
Vinrent ensuite trois exemplaires d’un appareil particulièrement représentatif de la RAF pendant la guerre froide, à savoir trois Blackburn Buccaneer S2B. Le XX900 (1976 à 1994) du 237 OCU Sqn et le XW544 (1972 à 1985) du 16 Sqn qui rejoignirent Bruntingthorpe respectivement en 1994 et 2004 et le XX894 (1975 à 1994), qui participa à la première guerre du Golfe en 1991 au sein du 12 Sqn de la RAF et fut récupéré par la Cold War Jet Collection en 1995. Il est aujourd’hui peint aux couleurs du 809 NAS de la Royal Navy.
Le septième ‘fast taxi run’ de la journée fut assuré par le De Havilland DH-106 Comet 4C immatriculé XS235 (1963 à 1997) et portant toujours les couleurs du A&AAE (Aeroplane & Armament Experiemental Establishment) de Boscombe Down. Arrivé sur place en 2000, celui-ci n’avait pas participé à un Open Day depuis cinq ans, ce fut une agréable surprise de le voir bouger de nouveau. Le Comet était suivi par l’English Electric Canberra B6(mod) WT333 (1956 à 1993) dans sa livrée ‘Raspberry Ripple’ du RAE (Royal Aircraft Establishment), le Hawker Hunter T7 XL565 (1958 à 1991) et par deux Jet Provost, le Hunting P-84 Jet Provost T3A XM365 (1959 à 1988) et le BAC 84 Jet Provost T5A XW290 (1969 à 1988).
Pour les deux derniers runs, ce sont deux icônes de l’aviation britannique qui s’élancèrent sur la piste. La première fut l’English Electric Lightning F6 XS904, un des trois Lightning préservés à Bruntingthorpe avec le F3 XR713 et le F6 XR728. Construit en 1966, le XS904, fut retiré du service en 1993 alors qu’il opérait au sein du 11 Sqn et fut récupéré par l’association Lightning Preservation Group qui le conserve encore aujourd’hui dans ses couleurs d’origine, équipé en plus de deux missiles air-air De Havilland Firestreak. La seconde icône est le Handley Page HP-80 Victor K2 XM715 « Teasin Tina » du 55 Sqn. Tout d’abord bombardier nucléaire B2 lors de son premier vol en 1962, XM715 fut converti en ravitailleur K2 en 1975 et participa activement à l’opération Corporate durant la guerre des Malouines en 1982 et à l’opération Granby lors de la première guerre du Golfe en 1991 avant d’être retiré du service en 1993 et de rejoindre la Cold War Jets Collection la même année. Comme le veut la tradition, celui-ci envoya valser quelques fragments de piste lors de son run.
​Voir revivre le temps de quelques heures ces jets qui ont tous joué un rôle important au sein de la RAF est une expérience unique. Mais rien de tout cela ne serait possible sans le dévouement et le travail acharné des nombreux volontaires et associations présentes à Bruntingthorpe pour maintenir en état ces appareils légendaires. Et malgré tous les soins apportés à ces machines, certaines rencontrèrent quelques soucis techniques durant la journée. Tout d’abord le Hunter GA11 WT806 aux couleurs de la Fleet Air Arm qui ne trouva pas la force de démarrer après deux tentatives à la cartouche. Puis ce fut au tour du Buccaneer S2B XX900 qui souffrit d’un départ de feu sur le réacteur gauche lors de son second roulage dans l’après-midi. En plus des appareils prenant part aux runs, d’autres comme les deux Lightning XR713 et XR728, le Tornado GR1 ZA326, le Sea Vixen FAW.2 XJ494, le Super Guppy F-BTGV et le Shackelton MR.3 WR974 étaient exposés au statique et tous étaient ouvert pour permettre au public de s’installer aux commandes. Le F-104G Starfighter, le Tornado GR1 et le Jaguar GR1 sont aujourd’hui en cours de restauration. Reste plus qu’à espérer qu’ils se feront de nouveau entendre lors d’un prochain Cold War Jet Open Day.
 
Le Cold War Jets Open Day de Brungtingthorpe est un évènement unique au monde. C’est le parfait endroit pour passer un week-end vintage et voir des avions aussi rares que le Lightning, le Buccaneer ou le Victor se mouvoir comme si nous étions revenus dans les années 70/80. Après cette expérience, une question ne manque pas de nous interpeller : vu le passé aéronautique extrêmement prégnant de la France, que manque-t-il pour avoir le même type de manifestation chez nous ?

Texte & photo : Julien Gernez

------------------------------

De Havilland DH-106 Comet 4C

Aero L-29 Delfin

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

BAC 84 Jet Provost T5A

Handley Page HP-80 Victor K2

English Electric Lightning F6

English Electric Lightning F6

Vickers VC10 K4

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

English Electric Canberra B6(mod)

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

Hawker Hunter T7

English Electric Lightning F6

De Havilland DH-106 Comet 4C

PZL TS-11 Iskra

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

English Electric Lightning F3

English Electric Canberra B6(mod)

Hunting P-84 Jet Provost T3A

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

English Electric Lightning F6

Hawker Hunter T7

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

PZL TS-11 Iskra

Hawker Siddeley Buccaneer S2B

Back to Top