La BA118 "Colonel Rozanoff"
L'historique et les escadrons de la base aérienne de Mont de Marsan en 2013.
Bref historique :
La base aérienne 118 voit le jour sur les ruines d’une ancienne base militaire allemande abandonnée après avoir été bombardée en Mars 1944 par l’USAAF. La Luftwaffe y avait basé des Fw-200 et des Ju-290 pour y effectuer des missions au dessus de l’Atlantique. Après la libération en 1945, l’armée de l’Air décida d’y implanter le Centre d’Expérimentations Aériennes Militaires (CEAM) sous le commandement du Colonel Kostia Wladimir Rozanoff. En 1964, la base landaise se vit confier la mission nucléaire stratégique par le commandement des Forces Aériennes Stratégiques. L’Escadron de Bombardement (EB) 1/91 « Gascogne » fut alors créé sur Mirage IVA de même qu’une Escadre de Ravitaillement en Vol sur C-135 l’ERV 4/91 « Landes ». La première prise d’alerte par un Mirage IV A équipé d’une AN 22 fut prise en Octobre 1964. En Mai 1986, les Mirage IV A / AN 22 furent remplacés par le couple Mirage IV P / ASMP. En Août 1996, l’EB 1/91 devint Escadron de Reconnaissance Stratégique (ERS) 1/91 et mis en œuvre le binôme Mirage IV P / Pods CT 52. En Septembre 1991, les ravitailleurs déménagèrent sur la BA125 d’Istres. Moins de dix ans plus tard, en Août 2005, les derniers Mirage IV tirèrent leurs révérences et le « Gascogne » fut dissout. L’escadron de Transport et Liaison (ETL) 26/118 fut créé en Juillet 1965. Il fut renommé Escadron d’Expérimentation et de Transport (EET) 28/118 en Avril 1983 puis EET 6/330 « Albret » en Octobre 1986. Cet escadron rattaché au CEAM eut en charge l’expérimentation de tous les appareils de transport et d’entraînement ainsi que les hélicoptères utilisés au sein de l’Armée de l’Air et assurait également les servitudes au profit du CEAM. L’ « Albret » fut dissout en Juin 2001. En Septembre 1999, l’Escadron de Transport et d’entraînement 0/42 fut créé à Mont de Marsan et doté de Nord 262 et de DHC-6 Twin Otter. En 2000 l’escadron reprit le nom de tradition de l’Escadron de Transport 3/62 « Ventoux ». En Novembre 2002, l’ETE 0/42 « Ventoux » reçut ses premiers Casa CN-235 et perdit dans le même coup ses N-262. Suite à une réorganisation des escadrons de transport, l’ETE 0/42 devint en Septembre 2005 ET 3/62 « Ventoux » et enfin en Mai 2011, le « Ventoux » quitta la base Montoise pour la BA110 de Creil.

​Les unités navigantes en 2013 :
Aujourd’hui, la BA118 compte parmi les plus grandes bases nationales. Forte de plus de 3200 personnes, elle met en œuvre la quasi-totalité des types d’aéronefs en services dans l’Armée de l’Air grâce à ses trois unités navigantes.

L’Escadron de Chasse et d'Expérimentations 5/330 « Côte d’Argent » :
L’Escadron de Chasse (EC) 5/330 « Côte d’Argent », créé en Octobre 1986 et renommée en Septembre 2007 Escadron de Chasse et d’Expérimentation (ECE) 5/330 fut rattaché au Centre d’Expérimentation Aériennes Militaires (CEAM). L’étendue des missions du CEAM est extrêmement vaste, elles comprennent entre autre l’étude, la définition et l’expérimentation de tous les types d’équipements que l’Armée de l’Air serait amenée à utiliser. Le soutien aux forces lors d’opérations, la formation opérationnelle ainsi que la conception de nouveaux outils ou guides d’emploi suite au retour d’expériences opérationnelles. Afin de remplir toutes ces missions, le CEAM a à sa disposition plusieurs équipes d’experts (équipes de marques) spécialisés dans un ou plusieurs domaines, ainsi que cinq escadrons bien spécifiques, comme le 5/330. Celui-ci est doté de plusieurs types d’aéronefs dont des Mirages 2000-5, 2000C et, 2000D, des Rafales B et C, des TBM-700 et des Alpha Jet qui sont utilisés pour la mise au point des nouveaux équipements et systèmes d’armes embarqués. Ces appareils devant être arrêté de vol pour des opérations de maintenance périodique, le 5/330 peut en prélever, pour une durée déterminée, sur un autre escadron afin de conserver un parc avion suffisant pour maintenir sa mission d’expérimentation dans les délais impartis. Ainsi il n’est pas rare de voir des Mirages 2000C d’Orange, des 2000D de Nancy ou encore des Rafales de Saint-Dizier sur le parking de l’escadron. Afin de tester les différents équipements en conditions opérationnelles, le « Côte d’Argent » participe activement à des exercices multinationaux comme « MACE XIII » à Sliac en Slovaquie en 2012. L’ECE 5/330 est également une unité « Tigre » et participe de ce fait, tous les ans, au fameux « Tiger Meet » de l’OTAN. Le CEAM fêtera en Juin prochain ses 80 bougies et en Juillet il reprendra les traditions des escadrilles BR 127 « Tigre » et Br 128 « Scarabée ».

Le Régiment de Chasse 2/30 « Normandie-Niemen » :
Le « Normandie-Niemen » est l’un des escadrons les plus décorés et les plus connus de l’Armée de l’Air. Alors équipé de Mirage F1CT et basé à Colmar sur la BA132, le « Neu-Neu » est mis en sommeil en Juillet 2009. En Août 2011, le premier Rafale aux couleurs du « Normandie-Niemen » arriva sur la base de Mont de Marsan et l’Escadron fut officiellement réactivé en Septembre 2011 en temps que Régiment de Chasse. C’est le quatrième escadron Rafale de l’Armée de l’Air et le premier qui ne soit pas basé à Saint-Dizier. Déclaré opérationnel en Juin 2012, le RC 2/30 met en œuvre aujourd’hui une quinzaine de Rafales au standard F2 et F3. Autrefois dédié au combat tactique, les missions de l’escadron aujourd’hui sont très polyvalentes du fait de la nature omnirôle du Rafale. Toutefois, suite au retrait des derniers F1CR programmé pour 2014 et pouvant profiter de l’expérience de leurs voisins du « Savoie », les pilotes du « Normandie-niemen » se sont spécialisés dans la reconnaissance tactique grâce notamment au pod RecoNG. Lors de ma visite en Avril, un des Rafales C présent sur le parking du RC 2/30 était aux couleurs de l’EC 3/30 « Lorraine ». Celui-ci, basé en temps normal sur la BA104 d’Al Dhafra aux Emirats Arabes Unis, était en prêt pour quelques temps au « Neu-Neu ».

L’Escadron de Reconnaissance 2/33 « Savoie » :
La BA112 fermant ses portes en Juillet 2011, le « Savoie » déménagea sur Mont de Marsan dans la foulée. Il est le dernier escadron de l’Armée de l’Air à mettre en œuvre le vénérable Mirage F1. Les derniers F1CT étant retirés du service en Octobre 2012, l’ER 2/33 est actuellement doté d’une bonne vingtaine de F1CR et B. Les missions principales du « Savoie » sont la reconnaissance tactique tous temps et le renseignement électromagnétique (avec le pod ASTAC) ainsi que la transformation des jeunes pilotes sur Mirage F1. Il peut également conduire des missions d’assaut conventionnelles avec bombes lisses ou guidées et de police du ciel (permanence opérationnelle). Malheureusement, l’heure de la retraite est proche pour les F1. Malgré leurs bons et loyaux services, ils vont devoir quitter le devant de la scène dès 2014. Cela ne les empêche pas pour autant de participer aux dernières opérations extérieures dans lesquelles l’Armée de l’Air est engagée ainsi qu’à de nombreux exercices nationaux ou internationaux comme Frisian Flag au Pays-Bas, le Recce Meet à Mont de Marsan ou le TLP en Espagne. D’ailleurs, dans le cadre de la mission de police du ciel au-dessus des Pays Baltes, le « Savoie » va déployer à partir du 30 Avril et pour une durée de quatre mois, quatre Mirages sur la base de Šiauliai en Lituanie. Preuve que les F1 ont encore les dents longues.

Je tiens à remercier le personnel de la BA118, de l’ECE 5/330, du RC 2/30 et de l’ER 2/33 pour leur accueil chaleureux et leur professionnalisme.
Texte & photo : Julien Gernez

------------------------------

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 2/30 "Normandie-Niemen"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Mirage 2000D - French Air Force - ECE 5/330 "Côte d'Argent"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 2/30 "Normandie-Niemen"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage 2000-5 - French Air Force - ECE 5/330 "Côte d'Argent"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Dornier Alpha Jet E - French Air Force - ECE 5/330 "Côte d'Argent"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage 2000D - French Air Force - ECE 5/330 "Côte d'Argent"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage 2000-5 - French Air Force - ECE 5/330 "Côte d'Argent"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

 Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 3/30 "Lorraine"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Mirage F1CR - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Dassault Rafale C - French Air Force - EC 2/30 "Normandie-Niemen"

Dassault Mirage F1B - French Air Force - ER 2/33 "Savoie"

Back to Top