Rainbow Canyon
Vols à très basse altitude en plein coeur de la Death Valley.
   Nous l'avons vu lors d'un précédent reportage sur la LFA7, pouvoir frapper un objectif en arrivant à très basse altitude sans se faire repérer est un savoir-faire unique et indispensable à toute force aérienne, encore aujourd'hui. Pour ce faire, les pilotes de chasse se doivent d'entretenir leurs aptitudes dans cette pratique toute particulière. Pour cette raison, de nombreuses zones de vol à très basse altitude (TBA) ont été créées afin que chaque pilote puisse s'y entraîner. Il y a quelques mois, j'ai pu découvrir le Mach Loop, au Pays de Galles. Cette expérience exceptionnelle et inoubliable ainsi que le rendu photographique m'incitèrent à vouloir découvrir d'autres zones telles que celle-ci. En octobre dernier, j'ai de nouveau pu photographier des jets en TBA, mais cette fois-ci de l'autre côté de l'atlantique et dans un environnement beaucoup moins humide. En effet, les Etats-Unis regorgent de zones de vol à très basse altitude et c'est notamment sur la côte Ouest, en Californie, en plein cœur de la "Sidewinder Low Level route" que se trouve le célèbre Rainbow Canyon, l'emplacement le plus connu pour photographier des jets de combat au ras du sol aux Etats-Unis.

Le canyon :
Il se situe sur la bordure Ouest de la "Death Valley", à 14 minutes au Nord-Ouest Panamint Springs, le long de la route 190.
Nommé Rainbow Canyon par la population locale, cet endroit est aussi connu sous le nom de "Star Wars Canyon" ou "Jedi Transition" du fait que certaines scènes de la saga Star Wars ont été, selon la "légende", tournées à cet endroit. Si la plupart du temps, les gens l'appellent Rainbow Canyon, le nom officiel utilisé par les autorités militaires ainsi que les pilotes est pourtant "Jedi Transition", notamment dans les conversations radio. Ce canyon fait partie de la zone de vol à très basse altitude nommée "Sidewinder Low Level route" qui fait, elle-même, partie du gigantesque complexe R2508 "Special Use Airspace Complex" qui comprend entre autres des zones de vol TBA, des corridors de vols supersoniques, des aires de ravitaillement en vol et des champs de tir. A l'intérieur de cette zone de vol TBA, si l'altitude minimum est fixée à 200ft (61m) il n'y a en revanche aucune précision quant à la limite de vitesse, certains jets s'engouffrent même dans le cayon avec la postcombustion crantée… Avant d'arriver dans le canyon, tous les jets doivent s'annoncer sur la fréquence 315.9Mhz (conversation pilote à pilote) en précisant le nombre de passage qu'ils vont effectuer et dans quel sens.
De manière générale, les passes se font d'Ouest en Est, depuis Father Crawley Point jusqu'à la grande plaine aride de Panamint Valley à la fin du canyon, 5000 mètres plus loin. Il se peut que certains jets remontent le Rainbow Canyon dans l'autre sens, mais cela reste beaucoup plus rare. Dans ce cas de figure, ils seront encore plus bas que s'ils avaient commencé au niveau de Father Crowley Point et ne seront visible qu'au dernier moment.
Tout comme au Mach Loop, la fréquence des passages au Rainbow canyon est très aléatoire, les premiers jets peuvent débouler à 8h30 et les derniers, bien après 18h. Sur une semaine, afin de mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut éviter le vendredi, ça vole très peu, et le weekend, aucun vol n'est planifié samedi et dimanche. Bien que le trafic dans le canyon soit majoritairement composé de Super Hornet et Hornet basés à NAS Leemore et NAS China Lake, il est également possible d'y voir passer des T-6 Texan II, F-15 Eagle, T-38 Talon, AV-8 Harrier, F-16 Fighting Falcon, C-130 Hercules, EA-18G Growler et bien d'autres. Tout ce petit monde provenant essentiellement des bases d'Edwards AFB, NAS China Lake, Fresno IAP, Nellis AFB mais aussi March AFB. Chaque jour apportant son lot de surprise.
Même si l'on sait que certains photographes ont eu l'aubaine d'immortaliser du C-17 et même du B-1B Lancer dans ce canyon, ce qui reste vraiment exceptionnel, il est très difficile, au premier abord, de se rendre compte de sa taille. C'est uniquement lorsque le premier jet arrive que l'on s'aperçoit que le couloir est vraiment très large.

Où se placer :
Le canyon consiste en un passage de 5km commençant par un virage à gauche et se finissant par un à droite. Les points de vue se situent tous sur le relief Sud du canyon, ce qui est parfait côté exposition toute la journée. Là encore, le choix de l'emplacement se fait essentiellement en fonction de ce que l'on recherche en terme de photo mais peu importe votre positionnement, l'arrière-plan sera à peu de chose près toujours le même et typique d'un milieu désertique. Reste alors la question de la position du sujet principal, propre à chacun. Personnellement, je privilégie les extrados et, dans une certaine mesure, les profils.
Étant resté trois jours aux abords du canyon, je suis donc allé tester trois points de vue différents :
36.356211, -117.541681 : Cet emplacement est accessible en 15 minutes de marche depuis le parking de Father Crowley Point ou cinq minutes si l'on s'avance sur le chemin à l'Est du parking sur 700m en voiture. D'ici, la vue est imprenable sur l'entrée du canyon et sur tout Panamint Valley. La visibilité est excellente pour suivre l'arrivée des jets dans le canyon. Mais ce point est tout de même assez haut et relativement éloigné des chasseurs lors de leurs passes. Un 400mm (sur un petit capteur donc x1.5 ou 1.6) n'est même pas suffisant et à cette distance, les ondes de chaleurs ne permettent pas d'en ressortir le meilleur au niveau qualité photo !
36.360847, -117.531804 : Le parking pour rejoindre ce point est situé à 4km à l'Est de Father Crowley Point et peut accueillir une bonne dizaine de véhicule (36.358170, -117.533150). Au Nord de ce parking, il y a un tout petit chemin qui remonte vers le canyon, c'est ce chemin qu'il faut emprunter sur un peu plus de 500 mètres, vers l'Est, pour atteindre le site. Dix à quinze minutes de marche, grand maximum, sont nécessaire pour y arriver. Placé en limite de sortie du canyon, ce point est excellant. Ici, la visibilité est beaucoup plus limitée vers l'Est, mais très bonne vers l'Ouest et l'entrée du canyon. Les jets passent beaucoup plus près et effectuent tous un virage à droite pour sortir du Rainbow Canyon, ce qui en résulte des photos très dynamique avec l'extrado complètement visible à chaque passage.
36.359519, -117.534697 : Localisé non loin du site précédent, après seulement 200 mètres de marche depuis le petit chemin, faisable en 5 minutes, voici à mon sens l'emplacement idéal pour la photographie au Rainbow Canyon. Ce dernier point est très similaire au site décrit précédemment, à la différence notable qu'étant plus à l'Ouest, les jets ne se lancent pas immédiatement dans leur virage à droite, ce qui permet d'avoir des angles de vues légèrement différents.
À savoir que depuis ces deux derniers sites, lorsqu'un jet s'engage dans Rainbow Canyon, on ne le voit pas arriver d'aussi loin que depuis Father Crowley Point, mais par contre on peut l'entendre bien avant qu'il ne soit devant l'objectif. Le canyon se comporte comme une formidable caisse de résonnance et de ce fait, dans la plupart des cas, le jet se fait entendre bien avant qu'on ne puisse le voir. La R2508 est un terrain de jeux largement privilégié par bon nombre d'appareils militaires. Pour cette raison, il est souvent possible, entre deux passes, d'assister à un véritable "show of force" visible au ras du sol au-dessus de Panamint Valley où plus haut dans le ciel. Dans notre cas, se sont les F-16C de Shaw, F-15C de Fresno, plusieurs "dogfight" de F-22, F-15, F/A-18 et F-35 ou encore l'entraînement des Thunderbirds qui nous firent passer le temps en attendant le prochain passage. Dernier point qui a son importance, l'accès aux différents sites se fait très facilement, et donc, à la différence du Pays de Galles, pas de longue marche prévu au programme pour atteindre les sommets.

Trois jours dans le désert :
Afin de profiter au maximum des opportunités offertes par cet endroit, je suis resté à Rainbow Canyon durant trois jours, du mardi 25 au jeudi 27 octobre et je dois dire que pour une première, ça a démarré très fort. La chance nous a effectivement souri dès le premier jour puisque nous avons pu assister aux derniers passages de deux jets emblématiques de l'USAF, à savoir deux QF-4E Phantom II du 53th Wing / 82nd ATRS Detachment 1. Quelle ne fut pas notre surprise que d'avoir du Phantom en guise de bienvenue au Rainbow Canyon ! Dixit les photographes locaux, leurs passages avaient été mis sur pied en septembre lors du dernier meeting de Miramar entre l'un des pilotes et quelques photographes. Comme quoi tout est possible…
Ayant décollé quelques minutes plus tôt de NAS Point Mugu en Californie, les deux F-4 effectuèrent donc un crochet par le canyon avant de rejoindre Hill AFB dans l'Utah. Les ultimes QF-4E seront retirés du service ce décembre et remplacés dans leur rôle de cible téléguidé pour missiles air-air par les QF-16. Voilà pourquoi ce fut là leurs uniques et derniers passages au Rainbow Canyon.                                                                                                                                                  
Sur les trois jours, voici les jets que nous avons pu photographier:

Mardi 25 octobre :
  10h00 : QF-4E (x2) 82nd ATRS (2 passes)
  10h26 : F/A-18E VFA-97 "Warhawks" (1 passe)
  10h44 : F/A-18D VX-9 "Vampires" (1 passe)
  13h22 : F/A-18F VX-9 "Vampires" (3 passes)
  14h07 : F/A-18F VFA-22 " Fighting Redcocks" (1 passe)
Mercredi 26 octobre :
  8h38 : F-16BM Danish AF (2 passes)
  9h34 : F/A-18F VX-31 "Dust Devils" (3 passes)
  10h11 : AV-8B VX-31 "Dust Devils" (1 passe)
  12h15 : F/A-18F VFA-154 "Black Knights" (2 passes)
  14h03 : F/A-18E (x2) VFA-14 "Tophatters" (1 passe)
  16h37 : F/A-18F VX-31 "Dust Devils" (1 passe)
Jeudi 27 octobre :
  10h32 : F/A-18E VFA-122 "Golden Eagles" (1 passe)
  10h33 : F/A-18F VFA-122 "Golden Eagles" (1 passe)
  12h18 : F/A-18F VFA-154 "Black Knights" (1 passe)
  12h34 : Tornado GR4 Royal AF (1 passe)
  12h56 : F/A-18D VX-9 "Vampires" (1 passe)
  13h22 : EA-18G VX-9 "Vampires" (2 passes)
  13h27 : F-16C 114th FW / 175th FS "Lobos" (1 passe)
  16h04 : F/A-18E VFA-147 "Argonauts" (1 passe)

Envie de voyage :
Si l'envie vous prend de vouloir passer quelques jours au Rainbow Canyon, il vous faut tout d'abord penser à un certain nombre de choses. La première est de prendre de l'eau, beaucoup d'eau et une crème solaire efficace. Dans la "Death Valley" le soleil cogne fort et il n'y a aucun point d'ombre où se protéger ! Ensuite, évitez de vous y rendre entre mai et août. Excepté le fait de voir vos photos gâchées par les ondes de chaleurs omniprésentes, il y fait surtout beaucoup trop chaud. Le mieux étant de tabler entre octobre et mars, bien qu'il puisse faire encore chaud, les températures sont tout de même beaucoup plus agréables durant cette période. S'il y a du vent, la température ressentie peut vite chuter et, entre décembre et février, il peut faire littéralement glacial ! Prenez donc de quoi vous couvrir même s'il fait grand soleil. Dernière précaution, regardez où vous mettez les pieds lors de vos déplacements, car ici vous êtes sur le territoire des crotales…
Côté hébergement, les plus proches se trouvent à Lone Pine à 45 minutes de route du Canyon. Situé au pied du Mont Whitney, ce petit village, en plus d'un superbe panorama sur les chaînes montagneuses environnantes, offre tout le nécessaire pour se loger, se ravitailler et se restaurer.

Pour conclure, quitte à être en voyage sur la côte Ouest des Etats-Unis, Rainbow Canyon est assurément une destination que tout photographe passionné d'aéronautique militaire se doit de découvrir. La journée peut paraitre longue, mais, au final, le résultat est là et les surprises peuvent être nombreuses chaque jour. Dans mon cas, il est certain que je reviendrais passer quelques belles journées dans ce mythique canyon. Certes sans les Phantom, mais pourquoi pas du B-1… c'est bon de rêver, non ?!

Texte & photo : Julien Gernez

------------------------------

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Mc Donnell Douglas QF-4E Phantom II - US Air Force - 53th Wing / 82nd ATRS Detachment 1

Mc Donnell Douglas AV-8B Harrier II+ - US Mainre Corps - VX-31 "Dust Devils"

Mc Donnell Douglas F/A-18D Hornet - US Marine Corps - VX-9 "Vampires"

Boeing F/A-18E Super Hornet - US Navy - VFA-14 "Tophatters"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Panavia Tornado GR4 - Royal Air Force - 41 Sqn

Lockheed Martin F-16BM Fighting Falcon - Danish Air Force

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VFA-154 "Black Knights"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Panavia Tornado GR4 - Royal Air Force - 41 Sqn

Mc Donnell Douglas QF-4E Phantom II - US Air Force - 53th Wing / 82nd ATRS Detachment 1

Boeing EA-18G Growler - US Navy - VX-9 "Vampires"

Boeing F/A-18E Super Hornet - US Navy - VFA-14 "Tophatters"

Mc Donnell Douglas AV-8B Harrier II+ - US Mainre Corps - VX-31 "Dust Devils"

Mc Donnell Douglas F/A-18D Hornet - US Marine Corps - VX-9 "Vampires"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Panavia Tornado GR4 - Royal Air Force - 41 Sqn

Mc Donnell Douglas QF-4E Phantom II - US Air Force - 53th Wing / 82nd ATRS Detachment 1

Lockheed Martin F-16BM Fighting Falcon - Danish Air Force

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VFA-122 "Golden Eagle"

Mc Donnell Douglas AV-8B Harrier II+ - US Mainre Corps - VX-31 "Dust Devils"

Mc Donnell Douglas F/A-18D Hornet - US Marine Corps - VX-9 "Vampires"

Boeing EA-18G Growler - US Navy - VX-9 "Vampires"

Mc Donnell Douglas AV-8B Harrier II+ - US Mainre Corps - VX-31 "Dust Devils"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Panavia Tornado GR4 - Royal Air Force - 41 Sqn

Lockheed Martin F-16BM Fighting Falcon - Danish Air Force

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VFA-122 "Golden Eagle"

Boeing F/A-18E Super Hornet - US Navy - VFA-14 "Tophatters"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Mc Donnell Douglas QF-4E Phantom II - US Air Force - 53th Wing / 82nd ATRS Detachment 1

Boeing F/A-18E Super Hornet - US Navy - VFA-122 "Golden Eagle"

Mc Donnell Douglas F/A-18D Hornet - US Marine Corps - VX-9 "Vampires"

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VX-31 "Dust Devils"

Boeing F/A-18E Super Hornet - US Navy - VFA-14 "Tophatters"

Panavia Tornado GR4 - Royal Air Force - 41 Sqn

Boeing F/A-18F Super Hornet - US Navy - VFA-122 "Golden Eagle"

Lockheed Martin F-16BM Fighting Falcon - Danish Air Force

Back to Top