Royal Air Force Museum, Cosford
   Le RAF Museum de Cosford, qui est l'un des deux musées de la Royal Air Force avec celui d'Hendon à Londres, renferme une impressionnante collection de plus de 70 machines, de la Première Guerre mondiale jusqu'à la fin de la guerre froide, dont une grande majorité servit sous les couleurs britanniques. Ce musée rassemble également quelques pépites extrêmement rares, voir même uniques au monde comme le Bristol 188, le Vickers Valiant ou encore le Messerschmitt Me-410.

Le musée :
​Il ouvrit ses portes le 1er mai 1979. Il est situé au Nord-ouest de Birmingham sur la base école de RAF Cosford, lieu de résidence du Defence College of Aeronautical Engineering (DCAE) et du 6 Flying Training School opérant sur Tutor T1. Hormis quelques appareils placés à l’extérieur, le reste de la collection est exposé à l’intérieur dans quatre grands hangars très bien éclairés et dès le début les choses sérieuses commencent. Nommé « Test Flight » ce premier hangar rassemble, comme son nom l’indique, de nombreux prototypes comme le légendaire BAC TSR2, le Sepecat Jaguar GR3A à commande de vol électrique, l’EAP précurseur de l’Eurofighter Typhoon ou les Saunders-Roe SR-53, Bristol 188, Hunting H-126 et Fairey Delta FD2 qui m’étaient totalement inconnus. Les années 50 furent très prolifiques en nombre de prototypes assez bizarres, les designers britanniques s’en donnèrent à cœur joie.
La visite se poursuit ensuite dans le hangar « War in the Air » qui rassemble une collection de chasseurs et bombardiers ayant pris part au second conflit mondiale, qu’ils proviennent des forces britanniques ou de l’Axe, comme les Yokosuka MXY7 Ohka 11, Mitsubishi Ki-46 'Dinah' et Kawasaki Ki-100 de l’armée impériale japonaise, ces deux derniers étant des exemplaires uniques au monde, ou encore les Messerschmitt Me-410A-1 Hornisse et Me-163B-1 Komet de la Luftwaffe. À noter que dans le cadre de la commémoration des 100 ans de la RAF prévu mi-2018, le musée d’Hendon a lancé un grand chantier de reconstruction. Quelques machines prestigieuses de sa collection comme les Junker Ju-88, Focke-Wulf Fw-190, Messerschmitt Me-262 et Me-109 ont donc été transférées dans le courant de l’année 2017 vers le musée de Cosford. Ne pouvant pousser les murs, ce dernier dût donc retirer certaines machines de sa propre collection afin de faire de la place aux nouveaux venus. De ce fait, l’Avro 707C, Folland, le Gnat F1, le Panavia Tornado P02, le North American P-51D et le FMA IA-58 Pucara normalement visibles dans les hangars « Test Flight » et « War in the Air » avaient été retirés. Dommage, mais c’était pour la bonne cause.
Le troisième hangar, inauguré le 8 février 2007, est celui du « National Cold War Exhibition ». C’est à l’intérieur de cet édifice au design très moderne que prennent place les machines qui ont fait les grandes heures de la guerre froide comme le General Dynamics F-111 Aardvark, l’English Electric Lightning, le Gloster Meteor, l’English Electric Canberra, les Mikoyan-Gurevich MiG-15 Fagot et MiG-21 Fishbed, les transporteurs Avro 685 York, Handley Page HP-67 Hastings et Short SC-5 Belfast ou encore l’hélicoptère Sikorsky MH-53M Pave Low IV. Mais l’attraction principale réside dans le fait que le « National Cold War Exhibition » est le seul endroit au monde où il est possible d’admirer les trois V-bomber de la RAF, à savoir le Vickers Valiant, le Handley Page Victor et l’Avro Vulcan. Ce hangar expose également une grande quantité de missiles et bombes en tout genre et notamment la grosse « Yellow Sun », la première bombe thermonucléaire britannique, et le missile de croisière « Blue Steel ».
​La visite se termine par le dernier hangar, appelé tout simplement « Hangar 1 » et qui recueille une multitude d’appareils orientés dans les rôles de transport et d’entraînement. Sont notamment visibles, le Hawker Siddeley HS-780 Andover, le Armstrong Whitworth AW-660 Argosy, le Vickers 668 Varsity, le Junker Ju-52 ou le De Havilland DH-106 Comet, mais aussi des plus petits comme le Percival Provost, le De Havilland DH-104 Devon, le Hawker Hart, le Avro 652 Anson ou les Boulton Paul P-108 Sea Balliol et Percival P-66 Pembroke aux designs « So British ».

Quelques pépites :
Fairey Delta FD2 : Le FD2 était un appareil étudié afin de mener des recherches sur le vol et le contrôle à vitesse supersonique et transsonique. Deux prototypes furent construits. Le premier, WG774, décolla pour la première fois le 6 octobre 1954, le second, WG777, fit de même presque un an et demi plus tard, le 15 février 1956. Le 10 mars 1956, Le FD2 pulvérisa le record du monde de vitesse, détenu par les Américains sur F-100 Super Sabre, en atteignant la vitesse de 1811km/h (Mach 1.73) à 11600m d’altitude. Fait intéressant, plusieurs essais de vols supersoniques à basse altitude furent conduits entre octobre et novembre 1956 depuis la BA120 de Cazaux avec à ses côté quelques ingénieurs et designers de Dassault Aviation. Reversés à la Royal Aircraft Establishment en 1958, les deux FD2 furent un temps stockés avant de continuer leurs essais, jusqu’en 1966 pour le WG777 et jusqu’en 1973 pour le WG774 qui fut entre temps modifié en 1964 pour devenir le BAC 221.
Saunders-Roe SR.53 : Ce prototype fut élaboré dans les années 50 dans le but de répondre à une spécification émanant de l’Air Ministry relative à un intercepteur rapide capable d’intercepter n’importe quel bombardier à réaction. La particularité du SR.53 réside dans son mode de propulsion mixte réacteur et moteur fusée. Ce dernier, De Havilland Spectre de 3630kg de poussée, était utilisé lors des phases d’accélérations, du décollage jusqu’à l’attaque des bombardiers ennemis, puis le réacteur Armstrong-Siddeley Viper d’une poussée de 727kg prenait la relève pour ramener l’appareil au bercail. L’armement du SR.53 était uniquement constitué de deux missiles air-air en bout d’ailes, aucun armement interne n’était prévu. Deux prototypes furent construits. Le premier s’envola pour la première fois le 16 mai 1957 suivi le 6 décembre par le second. Au cours d’un vol d’essai à RAF Boscombe Down, le second appareil se crasha au décollage le 5 juin 1958, tuant son pilote. En 1960, le concept de propulsion mixte étant dépassé avec l’apparition de réacteurs beaucoup plus performants, le projet du SR.53 fut abandonné le 29 juillet 1960 après 56 vols d’essai. 
Bristol 188 : Le model 188 de la Bristol Aeroplane Company fut conçu dans les années 50 comme appareil de recherche destiné à explorer les domaines de vol à très haute vitesse. Afin de résister aux hautes températures, cet appareil, aux allures de SR-71 Blackbird, demanda la mise au point de nouveaux alliages et de nouveaux procédés de fabrication, comme par exemple le revêtement extérieur qui était soudé à l’arc sous atmosphère d’argon et non pas riveté. Le prototype, immatriculé XF926, décolla pour la première fois le 14 avril 1962. Au cours de ses 51 vols d’essais, le Bristol 188 ne put atteindre qu’une vitesse maximale de Mach 1.88 (2300 km/h) à 36000ft (11000m) soit une vitesse bien en deçà des prévisions. Étant un appareil relativement délicat à piloter, une vitesse de 483 km/h était nécessaire pour décoller, et n’ayant jamais pu atteindre le but pour lequel il avait été conçu, le programme fut stoppé en 1964 avec un ultime vol le 12 janvier 1964. 
Hunting H-126 : Avec ses ailes hautes et droites, son énorme entrée d’air, ses petites tuyères placées de chaque côté du fuselage et son train d’atterrissage fixe, le H126 est loin d’être un modèle d’esthétisme, mais sa particularité résidait dans le fait qu’il pouvait voler à la vitesse faramineuse de 51.5 km/h tout en restant parfaitement contrôlable. Pour ce faire cet appareil expérimental était muni d’un système, appeler "jet flaps", permettant de souffler de l’air sur les volets en détournant une partie des gaz chaud de sortie des réacteurs vers plusieurs buses placées au niveau des bords de fuite. Pour un meilleur contrôle de ​l’appareil, une autre partie de ces gaz d’échappement était rejetée aux extrémités des ailes et près de la queue. Le premier vol du prototype, XN714, s’effectua le 26 mars 1963. Il effectua 141 heures de tests en près de 100 vols et plus de 300 atterrissage au sein du Royal Aircraft Establishment's Aerodynamics Flight. En 1972, le système de poussée dirigé installé notamment sur le Hawker P.1127, précurseur du Harrier, étant beaucoup plus prometteur, le système "jet flaps" fut abandonné et le H126 fut mis en stockage. 
Gloster Meteor F8 (Prone Pilot) : Ce Meteor très particulier a été spécialement adapté pour accueillir un pilote en position couché. Ce programme expérimental visait à évaluer les effets des forces induites par l’accélération et l’inertie lors d’un vol dans cette position si inhabituelle pour un pilote. Le prototype, modifié par Armstrong Whitworth, prit l’air pour la première fois le 10 février 1954 et à la fin de cette même année, l’appareil fut livré à Institute of Aviation Medicine qui procéda à toute une batterie de tests dans le but de valider le concept. Le Meteor « Prone Pilot » comprenait un premier cockpit standard devant lequel se trouvait un cockpit modifié pour le pilote allongé et enfin la partie arrière (dérive + plan horizontaux) du F8 était remplacée par celle d’un Meteor NF12. Bien que le fait d’être en position allongée permettait au pilote de mieux encaisser les « G », le concept ne fut pas concluant pour autant, la visibilité vers l’arrière était quasi-nulle, la procédure d’évacuation d’urgence longue et complexe et le problème des facteurs de charge était en passe d’être en partie résolu grâce aux développements de combinaisons de vol spéciales anti-G. Environ 55h d’essai furent réalisées en 99 vols et l’appareil ne fut jamais piloté seul depuis le cockpit avant modifié.
En conclusion, le RAF Museum de Cosford est un musée à ne surtout pas rater. Les appareils y sont très bien présentés et pour certains, c’est le seul endroit au monde où il est possible de les admirer. De plus, il est entièrement gratuit.

Texte : Julien Gernez
Photos : Julien Gernez & Alain Ragu

------------------------------
Armstrong Whitworth AW-660 Argosy C1
Armstrong Whitworth AW-660 Argosy C1
Boulton Paul P-108 Sea Balliol T21
Boulton Paul P-108 Sea Balliol T21
Sepecat Jaguar GR3A
Sepecat Jaguar GR3A
Short SB5
Short SB5
Messerschmitt Me-163B-1a Komet
Messerschmitt Me-163B-1a Komet
Hawker Siddeley HS-780 Andover E3A
Hawker Siddeley HS-780 Andover E3A
Bristol 175 Britannia 312F
Bristol 175 Britannia 312F
Avro 698 Vulcan B2
Avro 698 Vulcan B2
De Havilland DH-98 Mosquito TT35
De Havilland DH-98 Mosquito TT35
De Havilland DH-104 Devon C2
De Havilland DH-104 Devon C2
Avro 694 Lincoln B2
Avro 694 Lincoln B2
Focke-Wulf Fw-190A-8
Focke-Wulf Fw-190A-8
De Havilland DH-106 Comet 1XB
De Havilland DH-106 Comet 1XB
Douglas C-47B Dakota Mk4
Douglas C-47B Dakota Mk4
English Electric Lightning P1A
English Electric Lightning P1A
Fieseler Fi-156C-7 Storch
Fieseler Fi-156C-7 Storch
Fiesler Fi103 (V1)
Fiesler Fi103 (V1)
General Dynamics F-111F Aardvark
General Dynamics F-111F Aardvark
Consolidated PBY-6A Catalina
Consolidated PBY-6A Catalina
Handley Page HP-67 Hastings T5
Handley Page HP-67 Hastings T5
British Aerospace EAP
British Aerospace EAP
Boulton Paul Defiant Mk1
Boulton Paul Defiant Mk1
Hawker Hart TIIA
Hawker Hart TIIA
Hawker Hunter
Hawker Hunter
Hawker Siddeley Kestrel FGA1
Hawker Siddeley Kestrel FGA1
BAe Systems Harrier GR9
BAe Systems Harrier GR9
Scottish Aviation Bulldog T1
Scottish Aviation Bulldog T1
Junkers Ju-88R-1
Junkers Ju-88R-1
Lockheed P2V-7 Neptune
Lockheed P2V-7 Neptune
Messerschmitt Bf-109G-2 Trop
Messerschmitt Bf-109G-2 Trop
Messerschmitt Me-410A-1-U2 Hornisse
Messerschmitt Me-410A-1-U2 Hornisse
Yokosuka MXY7 Ohka 11
Yokosuka MXY7 Ohka 11
PZL-Mielec Lim-2 (MiG-15bis)
PZL-Mielec Lim-2 (MiG-15bis)
Percival (Hunting Percival) P-66 Pembroke C1
Percival (Hunting Percival) P-66 Pembroke C1
Sikorsky MH-53M Pave Low IV
Sikorsky MH-53M Pave Low IV
Percival Provost T1
Percival Provost T1
Messerschmitt Me-262A-2A Schwalbe
Messerschmitt Me-262A-2A Schwalbe
Scottish Aviation Twin Pioneer CC2
Scottish Aviation Twin Pioneer CC2
Supermarine Spitfire Mk1A
Supermarine Spitfire Mk1A
Avro 685 York C1
Avro 685 York C1
Short SC-5 Belfast C1
Short SC-5 Belfast C1
BAC TSR-2
BAC TSR-2
Vickers Valiant BK1
Vickers Valiant BK1
Back to Top